top of page

CULTURES EN MOUVEMENT


Dans cette conclusion de notre série « Cultures en mouvement », nous explorons en profondeur l’interaction dynamique entre le capital culturel et l'entrepreneuriat, en écho aux perspectives explorées dans les articles précédents et en intégrant les découvertes de recherches récentes.

Nous avons vu comment, à l’instar des observations de Bates et Robb (2014) sur l’entrepreneuriat ethnique, les immigrants apportent avec eux un riche héritage culturel qui peut être un atout précieux dans le paysage entrepreneurial canadien. Cette idée trouve un écho dans l’étude de Robertson et Grant (2016), qui montre que les décisions commerciales des entrepreneurs immigrants au Canada sont influencées par des facteurs psychosociaux tels que le capital social, l’identité culturelle et la perception de la discrimination.

La résilience et l’ingéniosité des « Madan Sara » haïtiennes, abordées dans l'article 1, illustrent la capacité à transformer des défis en opportunités. Cette transformation résonne avec les découvertes de Portes et Zhou (1992) sur le rôle du capital social dans l’entrepreneuriat des minorités. En outre, les histoires de Sophia et Carlos, évoquées dans l'article 2, démontrent comment l’innovation est souvent ancrée dans la tradition, une notion également mise en avant par Woodwark, Wood et Schnarr (2021) dans leur étude sur les femmes fondatrices de sociétés technologiques au Canada et l’utilisation des réseaux de genre pour leur succès. L'article de Covell, Neiterman et Bourgeault (2015) renforce cette idée en montrant l'importance du capital économique et culturel pour l’intégration professionnelle des infirmières et infirmiers diplômés à l'étranger au Canada, illustrant ainsi comment le capital culturel facilite l'adaptation et le succès dans un nouveau milieu.

La synergie entre la technologie et la tradition, mentionnée dans l'article 1, est parallèle aux observations de Wong et Dennie (2021) sur l'impact du hockey sur glace sur l’identité et l'appartenance des immigrants et minorités raciales au Canada. Cette étude démontre comment les activités sportives comme le hockey peuvent renforcer le sentiment d'appartenance nationale et d’identité chez les immigrants et les minorités raciales, en utilisant le sport comme un espace commun multiculturel.

En conclusion, cette série « Cultures en mouvement » souligne l'importance cruciale de reconnaître et de valoriser le capital culturel et identitaire dans l’entrepreneuriat canadien. Que ce soit à travers les histoires d'immigrants, la résilience des communautés minoritaires, ou l’intégration des traditions dans les entreprises modernes, nous voyons comment la diversité culturelle enrichit le paysage entrepreneurial. Ces leçons sont essentielles pour toute société cherchant à cultiver un paysage économique et social riche et varié.


Références :

Robertson, D. W., & Grant, P. (2016). "Immigrant entrepreneurship from a social psychological perspective". Journal of Applied Social Psychology, 46(7), 410-422. DOI: 10.1111/JASP.12369.

Woodwark, M., Wood, A., & Schnarr, K. (2021). "Standing on the shoulders of giantesses: how women technology founders use single and mixed gender networks for success and change". International Journal of Gender and Entrepreneurship, 13(3), 205-223. DOI: 10.1108/ijge-10-2020-0159.

Covell, C., Neiterman, E., & Bourgeault, I. (2015). "Forms of Capital as Facilitators of Internationally Educated Nurses’ Integration into the Registered Nursing Workforce in Canada". DOI: 10.7939/R3K35MR87.

Wong, L. L., & Dennie, M. (2021). "‘I feel more Canadian with hockey.’ Identity and Belonging via Ice Hockey in a Diverse Canada". Canadian Ethnic Studies, 53(3), 75-94. DOI: 10.1353/ces.2021.0025.

bottom of page